ASEC et départ
De Divo à Abidjan
ASEC et départ
AS Monaco (1985-89)
AS Monaco (1989-93)
Girondins
Les Eléphants
Statistiques
Aujourd'hui

Après les tumultes de son arrivée à Cannes, Fofana prend très vite le rythme de la 2e division

L'espoir d'une nation

Malgré toutes les sollicitations dont Youssouf bénéficie, il garde la tête froide et poursuit ses études au collège mixte de Bingerville, à une vingtaine de kilomètres d'Abidjan. Il continue à travailler.
Ses entraineurs, conscients de sa grande jeunesse savent qu'il faut ménager le petit prodige et il n'entre en jeu que pour une période bien déterminée.
Avec l'Asec, il remporte le championnat en 1980. En 1982, à 16 ans, il participe à un tournoi avec les Eléphants à Cotonou au Bénin.

Pui arrive 1983. Youssouf joue chez les Eléphantaux puis les Eléphants.
Avec les juniors Ivoiriens il participe au championnat d'Afrique. Il qualifie son équipe pour la finale de Lagos (Nigéria). Finale perdue mais qui permet de participer au mundial junior.
Lors de ce dernier, seul Fofana tire son épingle du jeu.
L'Asec en coupe des vainqueurs de coupe, c'est l'occasion de s'affirmer. Mais, en mai 1983, un accident de circulation a failli lui coûter la vie.
Eliminés en demi finale, les Mimos gagnent tout de même le championnat. C'est le deuxième pour Falikou.

Avec la prochaine Coupe d'Afrique des Nations qui doit se dérouler en Côte d'Ivoire, l'occasion est offerte à Youssouf de faire la demonstration à la face du monde de ses qualités extraordinaires.
Désormais à 17 ans, Youssouf Fofana porte sur ses frêles épaules l'espoir de toute une nation qui reconnaît en lui son idole, le seul footballeur à même, au soir du 18 mars 1984, de faire hisser le drapeau ivoirien sur le mât du vainqueur.

Le gamin d'hier est devenu presqu'un homme accompli. Aujourd'hui, nombreux sont les clubs qui se bousculent à sa porte. Mais avec ce sourire innocent qui le caractérise, il observe les uns et les autres, à qui, il a fait comprendre plus d'une fois, sa fidélité au grand club Mimo.
Mais, quand viendra l'heure de partir sous d'autres cieux, le "gamin" saura certainement saisir sa chance et faire un choix à même de mettre en valeur ses qualités indéniables.

site dédié à
Youssouf Falikou Fofana