AS Monaco (1985-89)
De Divo à Abidjan
ASEC et départ
AS Monaco (1985-89)
AS Monaco (1989-93)
Girondins
Les Eléphants
Statistiques
Aujourd'hui

Le rocher et l'ami Arsène

Pour son premier match en France, le 13 octobre 1984 contre Louhans Cuiseaux, le prodige annonce la couleur. Il marque un but de la tête. En quelques semaines l'ivoirien se taille une réputation de gagneur au sein de l'AS Cannes. Des clubs suisses, allemands et italiens sont sur les rangs.

Finalement il est prêté à L'AS Monaco, le voisin. Avec des stars comme Bellone, Anziani, Genghini etc... Youssouf semble être promis à un rôle de remplaçant de luxe.
Mais, du haut de ses 19 ans, Falikou sait tirer son épingle du jeu. Spécialiste du double contact, il possède une lourde frappe de balle et une vitesse rare. Cependant une certaine nonchalance lui vaut des critiques.
Lors de la saison 85/86, l'AS Monaco termine 9e Youssouf aura joué 23 matchs et inscrit 6 buts.
A la fin de la saison, Youssouf entame une longue procédure de naturalisation qui lui empêche de participer au stage d'avant saison. Jouant 20 à 40 minutes, le public de Louis II gronde. Mais, Stefan Kovacs patiente et prépare la rentré de Youssouf comme titulaire fàce à Rennes où il inscrit le but de la victoire.

La saison 87/88 se termine par un titre de champion de France. Coaché par Arsène Wenger, Youssouf Fofana donne la pleine mesure de son talent avec Hoddle, Hateley, Dib etc...
En 1988, Falikou fait connaissance avec la Ligue des Champions. Monaco écrase Bruges (6-0). Youssouf fait un festival en inscrivant trois buts.
Le 10 juin 1989, un Papin survolté enlève le rêve des monégasques. Victoire de Marseille (4-3).
En 1989/90, Youssouf Fofana apparaît rarement dans l'équipe. Il est blessé et revient lors du 1/4 de finale de coupe des coupes contre Valladolid. Falikou marque son pénalty et offre la 1/2 finale contre la Sampdoria de Gênes. Malheureusement, les italiens vont remporter la coupe. Encore une fois le rendez-vous européen est manqué.



"La classe non !!"

VIVA LES PANINI !! (Fofana 1987) Ah qu'il est loin le temps des vignettes échangées à l'école

site dédié à
Youssouf Falikou Fofana